La femme est l'avenir de l'Homme : 1975. FERRAT de nouveau censuré à la télévision.

Deux ans après avoir quitté la scène Jean FERRAT publie un nouveau disque en novembre 1975.

Il a quitté la maison de disques BARCLAY et fonde avec Gérard Meys les disques TEMEY, label composé des initiales de leurs noms (TEnenbaum - MEys).

La grande chanson de cette album est la femme est l'avenir de l'homme. Cette chanson rend compte des années de lutte des femmes, années qui ont conduit à une loi de légalisation de l'avortement votée le 17 janvier 1975 grâce au courage de Simone WEIL.

Cette chanson magnifique  a eu droit  de cité à la télévision.

Ce n'est pas le cas de toutes les chansons de son album. Dans la chanson "un air de liberté" il met en cause Jean d'ormesson, directeur du Figaro :

" ah ! monsieur d'Ormesson

vous osez déclarez

qu'un air de liberté

flottait sur Saïgon

avant que cette ville

s'appelle ville Ho chi Min..."

Jean D'ormesson, très faché (!), réussit à faire interdire cette chanson lorsque FERRAT présente son album dans l'émission de Jacques CHANCEL diffusée en 1976.

D'autres chansons de l'album sont très critiques avec le monde moderne : "le bruit des bottes" qui dénonce la militarisation des états modernes

 "berceuse pour un p'tit loupiot  évoque la main mise des grandes entreprises sur notre vie, et dès la petite enfance. Cette chanson a par ailleurs été utilisé dans un court métrage de Jean-Michel CARRE qui date de 1976, qui a pour titre évocateur "l'enfant prisonnier". Vous pouvez en visionner un court extrait ou louer le film pour 48 heures en allant ici :

 ENFANT PRISONNIER - BERCEUSE POUR UN PETIT LOUPIOT

Dans sa chanson "le fantôme" il moque la censure de la télévision et surtout des responsables de télévision, censeurs valets du pouvoir.

"un jeune" est un chanson qui se moque des Jeunes républicains indépendants, c'est le nom du parti de Giscard D'estaing élu président de la république au mois de mai 1974. Je me souviens de discussions autours de cette chanson...j'étais de l'avis de Jean FERRAT : un jeune Républicain Indépendant, ça servait à rien...

 "Dans le sildence de la ville" est un nouveau poème d'Aragon mis en musique par jean FERRAT.

"Je meurs" est un chanson très délicate écrite par Pierre GROSZ, la musique et la mélodie sont superbes.

 Voici le disque tel qu'il est sorti en 1975 (recto, et verso avec liste des chansons) ,  le recto :

 

Le verso :

 

Commentaires (4)

1. Marie 21/09/2015

Bonjour à vous !
J'aime énormément Jean-Ferrat que j'ai découvert il y a peu , en achetant 2 cd " Aragon " . Une vraie merveille! Puis je suis allée à Antraigues (Ardèche) un lieu qu'il adorait . Jean Ferrat a été souvent censuré , c'est lors d'une émission récente à la télé que j'ai appris cela . Un homme franc , honnête humaniste , ayant le sens du partage , ayant le courage de ses opinions .. un tel homme n'avait pas à être " censuré " il méritait et mérite toujours du
" Respect " !! Plus de personnes comme Jean-Ferrat la paix , le bon sens régnerait sur notre planète !
Amicalement !

2. José Melo 13/05/2013

Comme portugais et engagé dans la vie sociale et politique de mon pays et de l'Europe (avec une grande amitié pour la France et toute la culture française - je suis professeur de phylosophie il y a 38 ans!) j'aime beaucoup Jean Ferrat et je le reconnais, avec ma femme, un symbol de liberté et d'amour pour la France profonde, de la campagne, "Ma France" dans un mot! Merci pour compartir les sentiments!

3. Fleur de Marie 04/04/2011

Un air de liberté.
Soi-disant diffamé:Donc on interdit?
C'est à croire quand 1975-1976 les journalistes avaient le monopole de la critique.
Jean Ferrat a eu raison de ne pas aseptiser sa plume sur ce sujet.Les évènements étaient relativement tragiques.
Jean Ferrat était un humaniste,on conçoit très bien l'irritation qu'il a du ressentir en lisant la presse à cette époque des mots de faux-semblants.
"Un air de liberté flottait sur Saïgon"
Merci à Francesca Solleville pour la reprise.

4. Marie 28/01/2010

Moi j'adore les chansons de Jean Ferrat, je les écoute depuis mon enfance! elles sont vraies, réaliste et toujours à l'ordre du jour! quand il dit dans une des chansons: "que d'autres que moi chante pour des prunes moi je resterai toujours fidèle à l'esprit".
Tout ça c'est vrai!
et pourtant je suis jeunes j'ai 23 ans!

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau