NUL NE GUERIT DE SON ENFANCE

 

 Bienvenue sur mon site, sur mon  blog, consacré à Jean FERRAT,

à  son oeuvre et à l'Ardèche...  Jean FERRAT et  ARDECHE  .

 Jean FERRAT et ses chansons m'accompagnent depuis mon enfance.  Je suis né la même année que la chanson "ma môme"...

Un petit peu plus tard, je me souviens - ou je crois me souvenir- , ma mère chantait "tu peux m'ouvrir cent fois les bras..."

Je n'ai jamais eu la chance de le voir sur scène car je suis "trop jeune", j'ai commencé à l'écouter très attentivement  dans les années 72 ou 73, il était sur le point d'arrêter de se produire sur scène.

Les chansons de Jean FERRAT, c'était les chansons de la famille, ou plus exactement de mes (grands) frères et soeurs....Ferrat c'est notre tante qui l'a fait écouté aux grands et aux grandes.....le budget "dépenses culturelles" était restreint...comme pour beaucoup à cette époque.

Ainsi une de mes soeurs m'a rappelé récemment l'avoir vu à la fête de l'Humanité en 1972.

Musicalement, les autres souvenirs d'enfance sont les quelques disques vinyles que nous possédions, quelques 45 tours de Piaf, Enrico Macias, Brel, Gloria Lasso, deux 25 cm de Marie josée Neuville  (la collégienne de la chanson),  deux 45 T de Ferrat, et quelques 33 tours dont le disque de FERRAT qui contient "Potemkine" et la chanson évoquée ci-dessus. 

 Très jeune je me suis intéressé à la chanson, à cette époque peu de distractions en banlieue parisienne, à part le lait que j'allais chercher à la ferme (il y en avait au moins deux d'après mes souvenirs) et la messe du dimanche matin...(j'y étais souvent dès 7 heures  pour avoir le plaisir des petits matins...)

Je ne me souviens pas avoir vu des disques de BRASSENS à la maison mais BRASSENS je pouvais l'entendre à la radio,  ou à la télévision, il faisait partie du paysage....tout comme Isabelle Aubret.

Pour revenir à FERRAT, le disque POTEMKINE  je l’ai écouté en boucle quand j’avais 12 à 13 ans… une chanson me faisait particulièrement voyager c’est « raconte moi la mer ».
Parmi les deux 45 tour de Ferrat que nous possédions : « nuit et brouillard »., et "cest beau la vie" étaient les meilleurs titres.

  L'autre 45 T contient "camarade", et "elle avait 17 ans"...je l'ai vue, je l'ai vue, je vous jure un matin."...la fin est très dure et contraste avec la légèreté de la musique, c'est une chanson très touchante sur la guerre du Vietnam.

Au début des années 1970 j'ai également beaucoup écouté le 33 tours de MOUSTAKI, avec le métèque et d'autres très belles chansons comme "le temps de vivre".

Plus tard, une amie de ma soeur B. , Isabelle,  venait régulièrement à la maison, elle écoutait beaucoup Ferrat, à cette époque (années 75 à 78)  j’ai découvert le disque 33 T la montagne, je connaissais le titre phare, mais j’ai découvert d'autres belles chansons, et le 33 T La commune tout aussi beau.

Lors de cette période j'ai découvert les premières chansons de FERRAT, premières chansons qu'il ré-enregistre en 1976. Ce disque je l'ai vu et écouté la première fois chez une autre de mes soeurs E.  qui habitait la région parisienne...

 

 Chez E. j'ai écouté également Frédéric MEY - chanteur allemand qui chante en français ou en allemand - et Georges CHELON.

Une autre soeur O. me fait découvrir "ma France" et "les poètes"...les  deux chansons qui à l'époque m'accrochent le plus dans ces années lycée...

Au lycée je me souviens de discussions avec un assistant qui nous enseignait l'allemand. Un thème fût abordé un jour : la chanson et l'engagement politique. Nous avons parlé de la chanson de Jean FERRAT : "un jeune", chanson critique sur les jeunes républicains indépendants qui soutenaient GISCARD D'ESTAING alors président de la république - ou peut être candidat à la fonction quand la chanson a été écrite, je ne saurais pas le dire - . L'assistant allemand ne comprenait pas l'intérêt de cette chanson, nous étions plusieurs à la défendre...Pour nous elle était le symbole du regard que nous portions sur le pouvoir.

La même année BREL sortait son dernier disque dans lequel notamment il affirme son désaccord avec FERRAT..sur le rôle des femmes.

En 1979 sort un 33 cm chez TEMEY,  avec des chansons dont certaines m'étaient familières : et pour cause, je l'ai compris après, 4 chansons étaient sorties sur un 45 tours Barclay en 1972 et notamment la chanson "Mon palais", hymne de FERRAT à son palais des sports.  Voici le 45 tours dont j'ai fait l'acquisition il y a quelque temps, le dernier EP de FERRAT. (un EP est un 45 tours 4 titres).

Une chanson passe beaucoup à la radio à cette époque : "le chef de gare est amoureux", les paroles sont signées  Guy Thomas. En parcourant l'album je découvre le nom d'une artiste alors inconnue pour moi : Francesca SOLLEVILLE.

Plus tard le bac… puis les études, de mathématiques à Paris… c’est cette année là que j’ai découvert tout Ferrat (d’abord dans un auditorium à Beaubourg, puis j’ai acheté 10 albums dans la collection Barclay des années 78/80 et plusieurs disques TEMEY : Ferrat 74, premières chansons en 76 , Ferrat 79) …tant pis pour les mathématiques…D'autant que je découvre enfin un disque entier de BRASSENS (la chasse aux papillons, le Gorille...) ,  et je découvre les albums de RENAUD, les disques de Bernard LAVILLIERS, Jacques HIGELIN,  véronique SANSON, Gilles SERVAT,  François BERANGER, et Michel BUHLER, le chanteur suisse.

Le disque FERRAT 80 je me souviens de sa présentation, chez DRUCKER, déjà ! A la radio, trois chansons sont le plus souvent diffusées : Le bilan - chanson qui fit couler beaucoup d'encre et de salive -  ; l'amour est cerise ; Oural Ouralou.
Toujours à la même époque , je trouve  sur un marché de plein air, un disque  qui comporte les premiers enregistrements de Ferrat, j’y ai remarqué une chanson que je ne retrouve sur aucun disque : Paris Gavroche. Les paroles, la musique, de cette chanson, sont différentes de ce que je connaissais de FERRAT

En 1983 je suis, comme beaucoup, déçu des promesses présidentielles, et pour cause : le service militaire est toujours obligatoire et sa durée est toujours de 12 mois. Les chansons "caserne" et "le bruit des bottes" m'ont souvent occupé l'esprit à cette époque....

Plus tard sort Ferrat 85, il y a quelques superbes chansons comme "les cerisiers" (dont je vous recommande la très belle reprise par Isabelle AUBRET dans son dernier CD de 2006) et "le chataigner".

Mais le Ferrat 91 est plus réussi  (mon dernier vinyle  - double - de Ferrat acheté neuf ).

Le CD FERRAT 95 est une réussite, de même que l'émission que Michel DRUCKER avait organisé pour la circonstance. J'ai cet enregistrement complet de l'émission au chaud dans ma bibliothèque, grâce à quelqu'un qui m'est très cher.

En début d’année 2003 je regarde l'émission de Michel Drucker à la télévision  - FERRAT y présente l'enregistrement de la chanson de ses débuts de compositeur : "les yeux d'Elsa".. Dans les jours qui suivent, en début d'année 2003 , j’achète le CD, Ferrat en scène. C'est le premier CD de FERRAT ou l'on trouve les références du site internet de Gérard MEYS son producteur et ami de toujours.
 A cette époque j’ai Internet, je vais donc consulter les site de Gérard Meys et de jean Ferrat…En 2006, l’idée me prend de chercher les CD de Ferrat, car si j’ai beaucoup de Vinyls, je n’ai plus grand chose à écouter. Je trouve dans un petit disquaire de la Somme, un des derniers, le coffret de 6 CD de l'intégrale DECCA BARCLAY, je vous le recommande.

Je trouve aussi Ferrat chante ARAGON, avec "les yeux d'Elsa" enregistré en fin d'année 2002  ; il a créé cette chanson en 1956 !  voir   Les yeux d'Elsa ,

et  les  autres CD  de la maison de disque TEMEY (du nom de Jean, TENENBAUM, et de son ami et producteur de toujours Gérard MEYS),

 

 A propos de Drucker, c'est un des rares animateurs a nous montrer des images de FERRAT à la télévision, la dernière fois c'est lors de la visite de Olivier BESANCENOT à la télévision en mai 2008 ou plus récemment le 19 avril 2009 à l'occasion de la promotion d'un film tourné en Ardèche.

Ensuite je m'oriente à nouveau vers le vinyle, et notamment Bernard avec son site sur FERRAT et ses interprètes. Je me déplace  sur des "vides greniers".... Dans un de ces marchés, je trouve un vieux titre de FERRAT qu'il a chanté dans les cabarets : " la crème au chocolat", interprété par Claude VINCI sur un disque sorti au milieu des années 60 ... et (re) sorti d'un grenier. J'ai donc "arpenté" ces vides greniers activement depuis cette période...tout en continuant mes recherches sur INTERNET.

J'ai trouvé, sur internet,  des choses très rares et parfois inédites comme par exemple "Anita, rosita perez" une chanson que FERRAT a écrite en 1957 lors de son séjour à Anvers et non recensée jusqu'alors  dans les discographies officielles, interprétée par Bébé Huong Song.  Sur le site de l'INA, j'ai trouvé environ quatre vingt enregistrements concernant FERRAT dont une quarantaine d' interviews et  une petite quarantaine de chansons enregistrées lors d'émissions de télévision : de c'est beau la vie en passant par santiago, je vous aime,...jusqu'aux chansons de l'album de 1980. Aujourd'hui  l'INA a réduit son offre disponible, et je ne sais pas pourquoi (l'INA n'a pas donné de réponse précise à ma demande, ....).

Grâce notamment à quelques sites ... et bien sûr en premier lieu le site de Bernard ( il a eu le premier l'idée de faire un site non officiel sur FERRAT...et surtout ses interprètes), j'ai appris beaucoup sur l 'oeuvre de FERRAT : il ne chante plus de chansons depuis plus de 10 ans (sauf les yeux d'Elsa en 2003) mais il continue d'écrire et de composer notamment sur des textes de Allain LEPREST et il continue d'être chanté par Francesca SOLLEVILLE, par Isabelle AUBRET et par beaucoup d'autres artistes moins connus comme par exemple Laurette BROUSSIN, de Manduel près de Nimes, qui chante une chanson oubliée"les lavandes". Je parle d'une chanson oubliée car cette chanson " Les lavandes" a fait parti du répertoire de marcel AMONT dans les année 70 et fut présentée à une pré-sélection eurovision 1972... cette chanson  de Marcel AMONT vous pouvez la retrouver sur une une compilation éditée récemment par Sélection du Reader's Digest.


Ainsi aujourd'hui j'ai envie de partager mes informations sur JEAN FERRAT :  les disques et les CD exposés sur ce site sont ceux de ma - modeste - collection personnelle (je dis modeste car j'ai rencontré récemment un vrai collectionneur - appelons le  P.L.  qui consacre une pièce entière de sa maison aux disques de Jean Ferrat et à ses interprètes, collection extraordinaire par le nombre et par l'extrème rareté de certains disques).

Ce site est ainsi fait pour le plaisir de partager  les chansons superbes de FERRAT, et les interprétations de tous les artistes qui l'ont chanté et qui le chantent encore comme par exemple ALain HIVERT,  Natacha EZDRA  qui chante "la commune" ou Pierre SOYER avec le groupe NOMADE qui vient de consacrer tout un CD aux chansons de Jean...

Marc ROBINE dans son formidable livre " il était une fois la chanson française" évoque l''existence d'une "nébuleuse Piaf" à laquelle il est possible de rattacher un grand nombre d'auteurs ou de paroliers. En ce qui me concerne ce qui m'intéresse c'est la "nébuleuse Ferrat" représentée par ses auteurs - Michèle Senlis et Claude Delecluse par exemple, qui ont écrit pour Edith Piaf au début de leur carrière, Pierre FRACHET  auteur de (voir la rubrique)  ma môme 

ou par Guy THOMAS et  Allain LEPREST formidables poètes - et ses interprètes d'hier, d'aujourd'ui et de demain.

J'ai également commencé à apprécier sa région d'adoption : l'ardèche....  En visitant l'ardèche, avec mon amour, (à pieds c'est le plus agréable) en observant ses murets typiques, ses vieilles pierres qui permettent de construire de si jolies maisons, et en visitant Antraigues j'ai compris pourquoi FERRAT a voulu y rester, et combien ce pays a du l'inspirer.

Jean FERRAT fait réagir la France entière en osant chanter  Nuit et Brouillard, à l'époque Barbara chante GOTTIGEN, également une très belle chanson, la paix ne doit pas empêcher la transmission de la mémoire à nos enfants, Brassens chante "la tondue et les deux oncles".

Comme beaucoup d'amateurs de FERRAT j'ai visité ANTRAIGUES en espérant croiser Jean sur la place en train de Jouer aux boules...Je ne l'ai pas vu, j'en ai profité cependant pour prendre quelques photos de ce magnifique village, comme j'ai pris également des photos de l'ardèche.

L'ardèche, jean FERRAT l'a découverte en 1964, il est tombé amoureux de ce pays. Au cours de son premier été Ardèchois, Jean FERRAT écrit  La Montagne

 Aujourd'hui tout toute l'oeuvre que nous laisse Ferrat m'intéresse : les chansons qu'il a écrites ou composées sans les chanter, les artistes, plus nombreux que l'on croit qui le chantent aujourd'hui en dehors des circuits médiatiques bien sûr.

  Aujourd'hui encore, les spectacles sur FERRAT sont rares, et inexistants bien sûr à la télévision....  cependant à  Saint Amand les Eaux (le maire de cette ville est un fidèle ami de Jean FERRAT) j'ai applaudi le 13 février 2009,  Jean Marc MOUTET dans son spectacle Jean d'ici, Ferrat le cri : toujours aussi émouvant (c'est la quatrième fois que je voyais le spectacle) , continue Jean Marc ! Vous trouverez un lien sur le site de jean Marc, Jean Marc que j'ai croisé un jour de l'été 2007 sur le marché de LABLACHERE

 Au mois de mars de l'année 2009 avec la complicité de Bernard je peux faire l'acquisition d'une rareté, le premier disque de Christine Sèvres avec une chanson signée Frachet/ ferrat : la marche prénuptiale...ce titre rapelle un peu une certaine chanson du grand Georges BRASSENS qui a partagé sa scène assez souvent avec Christine SEVRES..

Vous pouvez  aller voir quelques photos de 45 tours rares, chansons interprétées par FERRAT ou d'autres interprètes, et de belles photos d'ARDECHE... Vous pourrez également voir des photos de Jean FERRAT...Vous pouvez pour cela accéder directement ici à l'Album Photo :

FERRAT ET ARDECHE

dont celle de ce 45 tours rare de Isabelle Aubret avec un chanson méconnue signée Claude Lemesle et Jean FERRAT :

 

 

  Vous pouvez retouver Isabelle AUBRET, dans ma rubrique elles Chantent Ferrat, de même que Francesca Solleville et Natacha EZDRA.

Voici une photo transmise par un membre de ma famille, photo du jeu de boules sur la place à ANTRAIGUES :

 

 

 

 Le dernier rêve comme le chante Isabelle Aubret, serait une nouvelle chanson chantée par Jean, même une seule,  cela me ferait tellement plaisir !..Aujourd'ui c'est l'inacesssible étoile, comme chantait le grand Jacques....ou la sortie d'un inédit, comme par exemple la chanson écrite par Guy Thomas, "je t'écris du café des roses" en vue de l'album FERRAT 1985 et qui à l'époque a été enregistrée par Jean FERRAT mais non intégrée au disque (C'est Guy thomas contacté un jour par e mail qui me l'a expliqué), vous pouvez en trouver la trace sur le site de la SACEM....voir aussi le débat que j'ai lancé sur le forum suivant :

Inédits de Jean FERRAT

 

Le dernier rêve donc serait une  nouvelle chanson par exemple qui dise non au travail salarié le dimanche, jugé tellement indispensable par un ancien habitant de Neuilly sur Seine. (S'opposer au travail le dimanche : oui nous le pouvons et oui nous le devons !).

 Car en effet la France de Jean FERRAT, elle est comme moi, opposée au travail le dimanche, dimanche qui est fait pour diverses activités, dont la pratique religieuse pour ceux qui y croient, les balades, les grasses matinées coquines ou non, regarder les enfants dormir, écouter Drucker inviter carla (!)... 

29 octobre 2009, j'ai reçu le nouveau CD 2009,  best of de Jean FERRAT : des premières chansons (ma môme, nuit et brouillard) aux derniers enregistrements (complainte de pablo Neruda, les yeux d'Elsa)....j'aime ! 

Vous pouvez le commander à la FNAC ce dernier CD 2009 de Jean FERRAT...en attendant le prochain (j'ai pas d'actions chez eux mais c'est pratique) :

 FERRAT 2009

2 Novembre 2009, Jean Marc MOUTET, qui interprète un spectacle consacré à la carrière artistique de Jean FERRAT (voir mes liens en FAVORIS) vient de dénicher une vidéo de FERRAT qui date, selon la personne qui a déposé la vidéo, de 1957. A découvrir :

 le serveur qui danse avec son plateau c'est Guy Lauzin, vieux copain de Ferrat, qui fut comédien, puis metteur en scène de grande renommée, sous le nom de Dauvilliers il écrit "je ne t'ai jamais dit" en 1955, et "les mercenaires" enregistrée sur le premier 45 tours de Ferrat en 1958, musiques de Ferrat bien sûr...Guy Lauzin  mit en scène Ferrat lors de son passage au palais des sports en 1972. Il fut le mari de Suzanne Gabriello dans les années 1960. (ajouté le 20 04 2011).

Cliquez sur le lien et Pour le plaisir,  écoutez Jean FERRAT

 

Samedi 9 janvier 2010, je trouve sur internet un court métrage qui s'appelle "l'enfant prisonnier". Ce petit film  de 1976, signé Jean-Michel CARRE, traite du contexte  familial, social et éducatif qui conditionne quelque peu nos enfants. Il est illustré au début et à la fin par de larges extraits de la chanson "berçeuse pour un petit loupiot"...voir un extrait  ici :

L'enfant prisonnier et berçeuse pour un petit loupiot

Natacha EZDRA a chanté FERRAT à Antraigues le 19 décembre 2009, elle a chanté à Paris au théatre Clavel les 14, 15 et 16 janvier 2010 ,pour ma part j'y étais ce samedi 16  janvier 2010. Quel beau spectacle, quelles belles interprétations, quelle grande interprète. Plus de 20 chansons de Jean chantées par Natacha, accompagnée de 3 musiciens.  Natacha est imprégnée de toutes les chansons de Jean et elle les ré interprète avec beaucoup de conviction. Jacques Boyer était venu d'Antraigues ce samedi 16 pour la "dernière" des "premières" de ce spectacle. Natacha Ezdra est une véritable artiste qui prends le temps de venir saluer ses spectateurs après le tour de chant...

Voici ce qu'en dit  charles Silvestre de  l'Humanité :

Elle y pensait depuis longtemps et s’est décidée l’an dernier : chanter Ferrat (…) Elle lui donne son souffle, sa dégaine, les élans de sa propre voix (…) Natacha Ezdra a saisi que Ferrat chantait, avec Aragon, la comédie humaine de son temps et que la poésie en était le battement artériel. Ma môme est entonnée, simplement, par le guitariste, de sa place, comme la France entière aime ou aimerait se la chanter. Natacha la reprend au vol, la faisant valser à la diable, avec l’accordéon. Tout est dans la surprise. Un air de rumba chaloupée ici, un air de tango Natacha Ezdra a partagé, avec sa famille, le vivant de Ferrat, le bonheur de le chanter librement. Au-delà de la « douleur du partir » c’est une belle histoire qui n’est pas près de s’arrêter. Une autre vie de Jean Ferrat commence.                               

 

C 

 

 

13 mars 2010 Jean part vers le paradis des poètes...je suis triste. Isabelle, Natacha, Francesca...continuez de le chanter...continuez de le chanter ...pour tous ceux qui aiment ses chansons......

  Le 14 mars 2010 dans l'après midi et le soir Michel DRUCKER nous présente de larges extraits des émissions télévisées de 1991et  de celle de Janvier 2003 qui constitue une des dernières apparitions télévisées de Jean...j'ai pu entendre Véronique Estel réciter un poème d'ARAGON en s'adressant à Jean : "que serais je sans toi"....

Le soir du 15 mars  bel hommage à FERRAT sur France 3, avec quelques images rares...

Mardi 16 mars 2010 sa france, réunie à Antraigues sur la place du village, est auprès de lui . Son frère Pierre en parle avec beaucoup d'émotion, Francesca Solleville chante , avec beaucoup de douleur, "ma france", Isabelle Aubret, en levant les mains au ciel lui dit  "c'est beau la vie"....

Le 16 mars au soir sur France 2, quelques images de la triste journée, et surtout reduffision intégrale de l'émission FERRAT 80, quel plaisir !

Enfin le 21 mars 2010 sur "Paris Première", grande émotion avec la rediffusion de l'émission de 1976 (Jean FERRAT chez Jacques CHANCEL), enregistrée à l'occasion de l'album "la femme est l'avenir de l'Homme"...Pour ceux qui ne connaissaient pas la petite Histoire, Jean D'ormesson, démontre son grand amour de la démocratie et de la liberté, en faisant interdire....la chanson..."un air de liberté"....Je vous laisse le soin de juger explique ce soir là Jean FERRAT avec un sourire ! Je reste sur ce sourire.

(page écrite, pour l'essentiel,  sous réserve de quelques ajouts ou corrections mineurs,  entre le mois d'août 2008 et le 21 mars 2010...pour la suite voir "on ne voit pas le temps passer", pages mensuelles démarrées en avril 2010 relatives à l'actualité de l'oeuvre de Jean FERRAT....elle est toujours là)

 

  Le ciel était de velours
Incompréhensiblement
Le soir tombe et les beaux jours
Meurent on ne sait comment

 

Avril 2011 : collectionneur ? Je ne sais pas, sans doute un peu...mais  je ne cherche pas d'objets "précieux"...comme par exemple le blouson de son dernier spectacle ni telle ou telle photo...(je pense à cela car il sort un livre de deux collectionneurs de Edith Piaf qui possèdent tout sur elle..)
Ce qui m'intéresse c'est l'oeuvre en premier lieu...et je suis arrivé à trouver presque tout ...je recherche encore deux objets : le  EP Noel Frank (ou les deux  SP avec les quatre titres :  près de la rivière enchantée, c'était noël,   Notre concerto et Quand la valse est là)...et un film de la fin des années 50 ou l'on voit Jean Ferrat chanter une chanson inconnue et Guy Lauzin dans le rôle du barman (vidéo que l'on peut voir ci dessus sur Youtube)....

je ne désespère pas d'y arriver...

Et puis aujourd'hui je vais voir ceux, et plutôt celles, qui chantent Ferrat : Solleville, Aubret, et la "petite" Natacha EZDRA qui perpétue l'oeuvre avec un grand talent.

En ce qui me concerne " ‎"j'ai gardé tout au fond du coeur ce dont je rêvais quand j'étais gamin et qui m'a toujours fait croire au bonheur"

(Guy Thomas, extrait de la chanson les cerisiers, musique de Jean FERRAT)

12 mars 2013, inauguration de la maison Jean FERRAT sur la place à Antraigues.

Vous êtes le 486951ème visiteur